Dieu n’est pas opposé au développement personnel

Celui qui n’a reçu qu’un talent veut rendre au Maître ce qui lui appartient : il a choisi de mener sa vie indépendamment de son maître. Le problème est là: vouloir déployer sa vie « tout seul », indépendamment de Dieu.
Les deux qui ont développé les talents confiés manifestent une relation d’amour, de confiance, de gratitude: une relation filiale.

 

 

Références : Mat 25,14-30 : la parabole des talents

Pour enregistrer, clic droit « Enregistrer sous »





 

Partager: